Dans le cadre du RGPD, les sauvegardes représentent un enjeu très important pour les entreprises.

Ces sauvegardes ont pour objectif de protéger la confidentialité des données à caractère personnel mais aussi d’assurer leur disponibilité et leur intégrité.

Pour cela, voici la liste des bonnes pratiques à mettre en place dans votre entreprise.

Tout d’abord, les sauvegardes doivent être régulières. Cela vous permettra d’assurer une meilleure fréquence de mise à jour des données. Des données mises à jour vous apportent une grande valeur ajoutée et représentent un gain de temps considérable.

Aussi, il est important de chiffrer le canal de transmission des données afin d’assurer la confidentialité des données à caractère personnel.

La protection des données à caractère personnel sauvegardées nécessite le même niveau de sécurité que celui des données en exploitation. Assurez-vous que le niveau de sécurité des données archivées est suffisamment élevé.

Les tests sont au cœur des enjeux liés aux sauvegardes. Veillez à tester vos sauvegardes de manière régulière et notamment l’intégrité des données qui ont été sauvegardées.

En lien avec la cartographie des flux, ces données sauvegardées doivent être localisables. Assurez vous de la localisation géographique de vos sauvegardes. Dans le cadre du RGPD, il est essentiel que vous sachiez où (dans quel pays) vos sauvegardes sont stockées.

En appliquant toutes ces bonnes pratiques au sein de votre entreprise, vous améliorez la protection des données à caractère personnel des personnes concernées.

Cependant, d’autres enjeux liés aux sauvegardes peuvent apparaître selon votre métier et votre secteur d’activité.

N’hésitez pas à contacter notre équipe pour obtenir plus d’informations sur les bonnes pratiques à adopter pour vos sauvegardes !